Bonjour et Bienvenue! Radiologie Abou Madi fête ses 30 ans 1991-2021.

L’imagerie médicale est une branche de l’imagerie diagnostique qui utilise l’énergie électromagnétique pour produire des images de l’intérieur du corps. Vous avez peut-être déjà vu cette technologie en action lorsque vous avez passé une radiographie ou un scanner. Nous sommes tous familiers avec ces types de scanners car ils sont utilisés pour identifier les fractures, les tumeurs cancéreuses et d’autres problèmes de santé. Cependant, il existe d’autres types de scanners qui pourraient être plus adaptés à votre diagnostic spécifique. Découvrez quel type d’examen est le meilleur pour vous dans cet article de blog !

En quoi cela consiste-t-il ?

Avant que vous puissiez subir une IRM, le technicien en IRM placera une cassette spéciale sur votre corps et s’assurera qu’elle est correctement positionnée. L’étape suivante consiste à placer le patient sur la table de balayage avec un angle idéal pour que toute la zone du corps à balayer soit visible. La dernière étape consiste à insérer et à déconnecter la cassette de l’appareil de balayage, ce qui prend environ 10 minutes ou moins par balayage.

La différence entre le scanner et l’IRM:

Le scanner et l’IRM sont deux types d’imagerie médicale différents. CT signifie tomographie assistée par ordinateur et IRM signifie imagerie par résonance magnétique.

Tomodensitométrie : Le scanner est un type de tomographie assistée par ordinateur qui utilise des rayons X pour produire des images de l’intérieur de votre corps. Ce procédé est également connu sous le nom de tomographie axiale informatisée, ou CAT scan. Ce type de scan peut être utilisé pour fournir des vues détaillées de nombreuses parties de votre corps, notamment le cerveau, le cœur et la cavité thoracique.

IRM : L’IRM est une procédure de diagnostic dans laquelle un champ magnétique puissant est utilisé en combinaison avec des ondes radio pour générer des images des organes, des tissus mous, des os et de pratiquement toutes les autres régions internes du corps en quelques secondes. Elle crée une coupe transversale ou une vue en 3D qui permet à votre médecin de diagnostiquer diverses anomalies dans ces régions. Vous avez peut-être déjà entendu parler du « CAT Scan » ou du « spin scan », car il existe depuis des années, mais sa disponibilité est encore limitée par rapport au CT scan.

Quand faut-il passer un scanner ?

Le scanner est un moyen rapide et précis de fournir des images détaillées de l’intérieur de votre corps. Le scanner est le plus souvent utilisé pour diagnostiquer des problèmes au niveau du cerveau, de la tête, du cœur, de la poitrine, des poumons, de l’abdomen, du bassin et de l’appareil reproducteur féminin. Ils peuvent également être utilisés comme alternative à l’IRM, par exemple chez les femmes enceintes ou les personnes ayant des implants métalliques.

Un autre avantage du scanner est qu’il prend moins de temps que d’autres types d’examens comme l’IRM. Cela signifie que vous passerez moins de temps allongé sur une table pour passer le scanner, ce qui peut être éprouvant pour vos muscles et vos articulations.

Quand dois-je passer une IRM ?

L’IRM et le scanner sont deux technologies d’imagerie qui fournissent toutes deux des informations anatomiques et physiologiques. L’IRM utilise un champ magnétique et des ondes radio pour créer des images en coupe du corps. Cette technologie est idéale pour diagnostiquer des problèmes tels que les accidents vasculaires cérébraux, les tumeurs ou les lésions cérébrales.

Le scanner utilise des rayons X pour créer des images du corps. Cette technologie est idéale pour diagnostiquer des problèmes comme les fractures, les infections des sinus ou les calculs biliaires.

La différence entre la tomodensitométrie et l’IRM est que la tomodensitométrie utilise des rayons X tandis que l’IRM utilise des ondes radio et un champ magnétique. Le type de scanner que vous choisissez dépend de ce que vous recherchez dans votre diagnostic. Si vous cherchez quelque chose de plus détaillé qu’une IRM, mais que vous n’avez pas besoin des détails d’un scanner, l’IRM est peut-être mieux adaptée à vos besoins. Il est important de demander à votre médecin quel type d’imagerie est le mieux adapté à votre diagnostic !

Conclusion

Lorsqu’il s’agit de diagnostiquer ce qui se passe dans votre corps, il est important de comprendre la différence entre le scanner et l’IRM.

Le scanner utilise des rayons X pour créer des images en coupe de votre corps, ce qui peut aider à diagnostiquer un traumatisme, un cancer ou d’autres problèmes médicaux. L’IRM, quant à elle, utilise des champs magnétiques et des ondes radio pour créer des images détaillées de vos muscles, os et organes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.