Bonjour et Bienvenue! Radiologie Abou Madi fête ses 30 ans 1991-2021.

La scintigraphie est une technique d’imagerie médicale permettant d’obtenir des images du corps.

Le principe de la scintigraphie consiste à administrer au patient une substance faiblement radioactive non toxique (traceur) qui se fixe sélectivement sur l’organe ou le tissu à explorer.

Une caméra spéciale (caméra à scintillation ou gamma-caméra) enregistre ensuite le rayonnement émis par l’organe ou par le tissu. L’image de la région explorée est alors obtenue sur un écran d’ordinateur.

La scintigraphie osseuse, qui donne des images de l’ensemble du squelette, permet de déterminer si le cancer bronchique s’est étendu aux os (on parle alors de métastases osseuses).

La substance radioactive à administrer est composée de molécules de disphosponates marquées au technétium radioactif. Elles se fixent sur les lésions osseuses trop petites pour être visibles sur une simple radiographie.

Il existe de nombreux types de scintigraphie : scintigraphie osseuse, pulmonaire, cardiaque, etc. Cet examen, sans danger en raison de la très faible dose de rayonnements, permet ainsi de mettre en évidence de nombreuses affections. Elle est notamment utilisée pour la recherche des métastases osseuses dans le bilan d’extension des cancers, la recherche d’une embolie pulmonaire, ou l’étude du fonctionnement de certains organes le cœur avec la scintigraphie myocardique ou les reins, grâce à la scintigraphie rénale.

Scintigraphie cérébrale:

La scintigraphie cérébrale est un examen pratiqué à l’aide d’un produit radioactif. Elle permet de visualiser l’activité cérébrale en mettant en évidence les zones du cerveau qui sont plus irriguées lorsqu’elles sont sollicitées. Cet examen présente un intérêt pour situer avec précision les zones d’hyperactivité en cas d’épilepsie notamment. L’examen dure environ une heure et ne nécessite qu’une injection ou une perfusion.

Scintigraphie myocardique

La scintigraphie myocardique est un examen indiqué en cardiologie en cas de suspicion de maladie coronaire. Elle consiste à étudier le fonctionnement du cœur, notamment sa vascularisation. La scintigraphie myocardique est particulièrement utile chez les patients qui présentent des facteurs de risque de maladie coronaire (diabète, tabagisme, hypertension artérielle, taux de cholestérol élevé).

Scintigraphie osseuse

La scintigraphie osseuse est un examen d’imagerie médicale qui consiste à injecter une substance (marqueur) dans l’organisme et à observer la réaction produite. Elle est notamment indiquée pour identifier des métastases chez les patients atteints d’un cancer. Une fois injecté, le marqueur se fixe sur les cellules anormalement actives telles que les cellules cancéreuses. Ainsi, il est possible de localiser une métastase à partir de l’image reconstruite. La scintigraphie est de moins en moins pratiquée depuis l’apparition de l’IRM.

Scintigraphie pulmonaire

Une scintigraphie pulmonaire est un examen d’imagerie médicale permettant d’observer le retour du sang veineux et/ou la ventilation. Pour évaluer la circulation veineuse, on injecte des particules radioactives dans une veine et celles-ci sont observées à l’aide d’une caméra capable de les détecter. Normalement, le sang chargé des particules doit aller dans les deux poumons. La scintigraphie pulmonaire de ventilation permet quant à elle de s’assurer que les poumons sont correctement ventilés. Dans ce cas, c’est un gaz radioactif qui est inhalé et analysé avec la gamma-caméra.

Scintigraphie rénale

La scintigraphie rénale est un examen permettant de visualiser l’activité rénale, de détecter d’éventuelles malformations du rein ou des voies d’élimination (urètre, vessie). Il est effectué grâce à l’injection d’un produit radioactif dans le réseau veineux. L’examen va permettre de voir ce produit se collecter au niveau du rein puis être éliminé par les voies naturelles. Il met ainsi en évidence des obstacles à l’élimination, des reflux, des malformations ou cicatrices et évalue le fonctionnement du rein.

Scintigraphie thyroïdienne

La scintigraphie thyroïdienne est un examen médical de la thyroïde qui permet une analyse fonctionnelle de cette glande. La scintigraphie consiste à administrer de l’iode légèrement modifié, que la thyroïde va fixer et la sécrétion de l’iode marqué permet de localiser une zone en hyperactive ou hypo-active. Si la substance est répartie de façon homogène, cela signifie que la thyroïde fonctionne correctement. La scintigraphie de la thyroïde est associée à des examens biologiques, notamment le dosage de la TSH, et une échographie thyroïdienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.